3/04/2006

Un samedi matin dans le métro

C'est un grand classique pour se réveiller sans portefeuille et sans téléphone.

2 commentaires:

alain berlizon a dit…

Et à l'heure de la sieste,
Méfions nous comme la peste
Des gens qui vous délestent

Victor Hugo

julimigree a dit…

C'est vraiment Victor Hugo ? Ce serait pas du Alain Berlizon plutôt ?