8/06/2007

Qui a dit que je n'y étais pas ?

Dois-je vous raconter le voyage ? Ca devient banal à force. L’allé tout à fait normal, juste 5 trains et un bus, quelques travaux sur la voie… Le retour un peu plus corsé, bien sûr, toujours des travaux sur la voie, mais en plus, je me suis débrouillée pour rater deux fois de suite le même train, et puis il y a eu la tempête qui a coupé toute l’électricité des lignes de chemin de fer, puis il y a eu la panne mécanique… La routine, quoi. Mais qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour aller au mariage de son frère…

1 commentaire:

annick a dit…

Décidément, jolie julie, voyager est tout un poème avec toi!!!!

Mais voici un très joli portrait de famille .... et admirez avec quelle nonchalance la main gauche du frérot montre son alliance toute neuve, toute brillante!
Alors, Aurélien, le bonheur coule dans tes veines?
Heureusement que ta p'tite sœur a su braver les aléas d'un long voyage pour venir partager ta joie et celle de ton oiseau des îles!

Soyez HEUREUX !

bisous à tous