4/08/2007

De retour après deux semaines de grève

Deux semaines sans vous écrire ! Pour m’excuser, je dois vous avouer que ce nouveau travail a pendant un certain temps transformé mon cerveau en éponge. Non pas que je n’arrive pas à me remettre des histoires abracadabrantes que j’entend toute la journée, c’est plutôt que depuis 1 mois, toutes mes phrases commencent par des arabesques du style : « Alors, pour ainsi dire, d’après la situation qu’il vous incombe actuellement de gérer, et en tenant compte de la conjoncture que je décrirais comme favorable à l’ascendance de votre courbe énergétique, et cela malgré les pressions auxquelles vous êtes soumise de part la position de pluton dans votre axe lunaire, je vois… ». Mais je m’habitue peu à peu, et suis à nouveau capable de parler normalement en dehors des heures de travail. Il faut aussi dire que le déluge de ces dernières semaines n’a pas été très propice aux virées photos sur la Rambla. Mais depuis aujourd’hui, le soleil est de retour, donc moi aussi. Au programme du mois d’avril, il y a d’abord l’anniversaire d’Audrey. Sur les photos, c’est nous deux, avec 20 ans d’écart entre les deux prises de vue. Il y a des choses qui ne changeront jamais. Et puis dans les jours qui viennent, je vous parlerai du mariage de mes ex-colocataires, de mon reportage sur les gitans qui avance à petits pas, j’ai aussi pensé à faire une sorte d’hommage à l’éternel bordel qu’il y a dans ma chambre, mais ça, c’est pas encore sûr, j’y réfléchis.

3 commentaires:

Aµrel a dit…

Bien joué Mayulie, il est vrai qu'il y a des visages qui ne changent pas...

julimigree a dit…

Certaines coupes de cheveux non plus...

annick a dit…

Ben tu fais grève toi, maintenant !!!!
je commençais à trouver le temps long, enfermée que je suis dans mon chantier .... mais les sourires de jolie julie et de sa sœur .... c'est bon pour le moral! merci.
Dans le cadre de choses qui ne changent jamais, l'"hommage à l’éternel bordel qu’il y a dans ma chambre" est impatiemment attendu .... un p'tit coup de fou rire en perspective et tu n'auras plus de déluge sur la rambla .... tu pourras faire autant de photos que tu veux et personne ne viendra pleurer dans le creux de ton oreille, au téléphone, occupés qu'ils seront à se faire bronzer dans la rue!!!!
Pour ma part, le w-e pascal, à nantes, avec tout le monde et sous un soleil de juillet .... et un vent d'octobre !!!! fut merveilleux .... du coup, le retour au chantier est dur .... dur!!!!

bisous, jolie julie et @+