11/03/2006

Le locutorio

Le locutorio, c'est l'endroit d'où l'on peut consulter internet, téléphoner et envoyer des mails. Celui-là est en bas de chez moi. En théorie, c'est le jeune au premier plan qui le tient, mais en réalité, c'est sa mère, la dame derrière, qui s'en occupe (elle est française, mariée avec un Catalan). La première fois que j'y suis allée, tandis que j'écrivais mes mails, elle est venue s'assoir à côté de moi et à commencée à me raconter sa vie (quand je dis sa vie, ce n'est pas une métaphore : "je suis née en 1943, en Bretagne, sous les bombes des Américains..."). J'ai d'abbord pensé que c'était pour que je reste plus longtemps, car le compteur tournait, et essayez d'écrire vos mail quand quelqu'un vous parle, vous allez voir. Mais comme elle m'a offert des gâteaux au chocolat et du coca-cola, je me suis accusée de médisance. La deuxième fois, c'est devenu un peu plus douteux : elle a abordé le thème des prochaines élections en France, entamé une diatribe contre Chirac, et essayé de me soutirer mes préférences politiques, pour finir par déclarer fièrement qu'elle allait vôter pour Lepen. Bref, je n'y vais plus, seulement cette fois pour la photo... Devoirs de classe oblige.

2 commentaires:

alain b a dit…

C'est sans doute une forme de nostalgie socio culturelle qui a incité cette dame à s'épancher vers toi, dans une langue sans doute peu fréquentée sur son lieu de travail. Bon, les automatismes corporatistes restent toujours d'un goût douteux, d'autant que ses misères existentielles ont peu à voir avec l'évolution politique française. On se défoule comme on peut, pour exprimer son insatisfaction d'expatriée.

Aurel a dit…

En plus y' a plein de bouteilles de... coca sous le comptoir......